Exposition Marie Morel : Tendre éros

25 mars - 31 juillet 2022

Pour Marie Morel peindre l’érotisme semble si simple, si naturel, si évident.
Cela fait partie de sa vie tout autant que la nature, ou que les causes humanitaires qu’elle défend.
Elle est une femme engagée dans tout ce qui fait sa vie et cela n’est pas dissociable de son art.
Marie est entière, sans jamais tricher, elle dit ce qu’elle pense au plus profond et cela se retrouve obligatoirement dans ses peintures.

Anaïs Frantz, Marie Morel, La Peinture libre, 2019
                                                     
     

Alors qu’il faudrait dire merci, nous nous voilons la face. Nous nous voilons le corps, le ventre, le torse, les deux fesses. Nous nous faisons un devoir de ne plus en dévoiler les vestiges devenus plus pâles, ni la relique génitale, ni le reflet, ni l’ombre, ni même l’image. Alors qu’il serait si approprié de sourire et de s’attendrir, nous faisons immanquablement une moue dégoûtée. Nous émettons une plaisanterie salace plus désastreuse encore que la pudeur et ses étranges modesties. Nous écartons jusqu’aux noms enfantins qui les évoquent. Nous refusons de hisser sur les murs et de montrer à tous ces grandes toiles qui représentent ces réminiscences, ces légendes, ces imaginations spontanées, libres, anarchiques de Marie Morel. Nous repoussons l’idée d’exposer durablement ces peintures imprévisibles, gigantesques, d’une peintre géniale. Nous confinons dans les caves de l’Abergement, et les burons, et les maisons forestières, ces étendues de tissu, de carton, de bois de plus en plus monumentales. Nous faisons disparaître aux yeux du monde ces mondes si prodigalement sexués, héroïques, mythologiques, fantastiques, irrésistibles.

Pascal Quignard « Les deux offenses » L’œuvre censurée de Marie Morel, 2019

 

QUELQUES REPERES BIOGRAPHIQUES

Marie Morel est née en 1954, à Paris. Sa mère Odette Ducarre est peintre et architecte, son père Robert Morel est écrivain et éditeur. Dès l’enfance, Marie dessine, peint, écrit, tout naturellement dans ce terreau familial. Elle ne s’arrêtera jamais plus. En 1962, la famille déménage dans un hameau très isolé, Le Jas, dans les Alpes de Haute-Provence, où ses parents installent leur maison d’édition. Le climat familial est d'une grande richesse intellectuelle et artistique, avec beaucoup de rencontres et d'ouvertures sur l'art, la littérature, la musique… Dès la petite enfance, sa mère lui donne des cours particuliers de peinture (fusain, nature morte, modèle vivant, etc.) et parallèlement, la laisse aussi libre de peindre comme elle veut. Ses parents l’emmène voir beaucoup d’expositions. Marie grandit dans une vie de création et de liberté, tout simplement. Le contact avec la nature est très important. A 9 ans, ses parents l’emmènent à la Biennale de peinture de Venise. En sortant de là, Marie met une certitude sur sa passion et déclare qu’elle est peintre. Vers 12 ans, Marie découvre la musique avec passion, elle jouera de la flûte traversière et du piano. Par la suite, elle essayera l’accordéon et la batterie, puis elle se consacrera au violoncelle. La plupart de son temps se passe à peindre, à jouer de la musique, à écrire et à réfléchir. A l’adolescence, Marie entre à l’Ecole nationale du cirque à Paris, et va aussi au Conservatoire de musique. Elle continue à peindre et à dessiner en même temps, et fait sa première exposition en 1977, à Paris. Depuis, les expositions s’enchaînent, les catalogues, la publication de livres, et Marie a créé une petite revue d’art : Regard, qui publie aussi des livres d’art. Elle vit depuis 1988 dans un petit village calme et isolé dans la montagne, dans le Haut Valromey, où elle peint.

Pour en savoir plus : Marie Morel

 

 

 

Marie Morel 1
Marie Morel 2

 


Le Champ sexuel 80 x 80 cm 2019    

   

   
Le Jardin sexuel 80 x 80 cm 2019 Marie Morel  

 

 

Mon sexe 80 x 80 cm 2019 Marie Morel

Le Champ sexuel, 80 x 80 cm - 2019     Le Jardin sexuel, 80 x 80 cm, 2019     Mon sexe, 80 x 80 cm - 2019