Exposition Nurcan Giz : Isimsiz

En collaboration avec la galerie GNG (Paris 6e).

1 août - 3 octobre 2022

Nurcan Giz est née en 1952 à Istanbul, elle a étudié la psychologie à l’Université d’Istanbul puis l’art à l’École des Arts décoratifs de Genève. Elle superpose des grands aplats de couleur sombre et des fonds paisibles et brumeux aux couleurs nuancées où viennent s’inscrire des traces presque imperceptibles cherchant à dévoiler quelque secret. Ni tumulte, ni violence dans cette peinture, mais du calme et du silence, un climat de méditation poétique.   

                                                      

Je vois le geste de Nurcan Giz comme il vient à moi : l’oeuvre est vivante, palpitante, dansante, elle me prend et me guide. Ce qui surgit paraît instinctif, mais on sait que la fougue vient de loin, elle s’imprime radicale, dans toute sa profondeur, dans ses fumées, dans l’émotion de sa chair et le côté martial de son rythme, l’urgence d’une trajectoire spirituelle.

Lydie Arickx, peintre

 

Nurcan Giz, en utilisant une palette des plus réduites, veut aller au plus loin des possibilités qu’elle offre. Sa sobriété développe sa qualité picturale, la densité de ses noirs et de ses blancs offrent des vibratos sensuels. Nurcan ne nous laisse entrevoir qu’une partie de sa « peinture intérieure » sans doute par retenue. Pourtant, le hors-champ semble tout aussi occupé. Ces formes sombres sont parfois des zones à éclaircir, des souvenirs refoulés, des réalités encore trop prégnantes pour y faire face et derrière lesquelles se joue un feu vif et difficile à contenir.

Lucien Ruimy, conservateur

 

L’agencement des matières et des couleurs crée un sentiment de profondeur. En arrière-plan, des surfaces semblent lointaines, dans des nuances fondues, vaporeuses et transparentes, semblables à des nuages blancs et gris aux formes changeantes. Elles portent parfois des traces, comme des murs qui auraient conservé de lointains souvenirs de la vie qui les a animés. L’artiste évoque elle-même sa fascination ancienne pour les murs, « surfaces qui ont vécu » et qui témoignent de l’écoulement du temps. Au premier plan, comme autant de signes, les grandes masses noires imposent leur présence frontale et puissante. Dans ces ciels d’orage bas et lourds se livre une lutte silencieuse où des souvenirs lointains et presque effacés cherchent à échapper à l’oubli. De cette confrontation des contraires, de l’opposition du noir et du blanc, émerge une lumière qui éclaire les toiles de l’intérieur et pénètre tout l’espace du tableau. La peinture de Nurcan Giz, pleine de rêve et de mystère, appelle une exploration attentive.

François André, conservateur en chef du patrimoine, directeur des Musées du Mans

 

Expositions personnelles récentes :

• Galerie GNG, Paris, 2015, 2017, 2020

• Galerie Arte Più, Bâle, 1998, 2000

• Galerie Sievi, Berlin, 1999, 2001

• Galerie Nota-Bene, Genève, 2002, 2004, 2006

• Galerie Siyah Beyaz, Ankara, 2002, 2004

• Galerie Gagla Cabaoglu, Istanbul, 2012, 2014, 2016

• Musée de Tessé, Le Mans, 2014

Expositions collectives récentes :

• Lineart, Gent, 2002, 2005, 2008

• St’Art, Strasbourg, 2008, 2017, 2019

• International Art Fair, New York, 2002

• Art Karlsruhe, Karlsruhe, 2015, 2018, 2020

• Art Élysées, Paris, 2013, 2016, 2019

 

Pour en savoir plus : Galerie GNG

 

 

 

Nurcan GIZ

 


L1050841    

 

 

   
L1050851  

 

 

L1050843

Isimsiz - techniques mixtes     Isimsiz - techniques mixtes     Isimsiz - techniques mixtes